Union Européenne Affaires Etrangères Outre-mer

Les revendications

Une Europe qui soit ciblée sur l’Homme et doit agir au niveau social.
L’Europe actuelle est une Europe de la finance.

Souveraineté vis-à-vis de l’Europe des traités

  • Respect de la volonté populaire vis-à-vis de l'Europe.
  • Révision de sa Constitution rejetée en 2005.
  • Sortir de la CEDF et des traités.
  • Consultation du Parlement national en cas de signature de traités européens.
  • Récupérer de l’autonomie monétaire.
  • Interdiction du lobbying auprès de l’UE.
    Médiatiser les pressions des lobbies, par exemple sur l'agro-alimentaire pour informer les populations européennes.

Une Europe des Droits de l’homme et de la Paix

  • Tenir à l’Europe de la Paix (après 1945 en rapprochement avec l’Allemagne), mais pas n’importe quelle Europe :
    pour les hommes et les femmes, pas pour la finance !
  • La Cour Européenne des Droits de l’Homme (CEDH) doit faire respecter ces droits.

Démocratie

  • Réécrire la Constition européenne et la soumettre à référendum. Elle a été adoptée malgré le refus de plusieurs pays par référendum en 2005.
  • Appliquer les règles de la démocratie à tous les niveaux de l’Union Européenne (Parlement, Commission, Traités) :
    les décisions sont actuellement prises par une poignée de financiers et technocrates, non élus ;
    remettre en question la légitimité de ces institutions et revoir leur fonctionnement
  • La Commission européenne doit être supprimée ou sous le contrôle du Parlement pour la mise en œuvre des décisions.
  • Donner plus de pouvoir au parlement européen. Il en a, mais ne s'en sert pas.
    Vote des députés sur internet (http://europarl.europa.eu/portal/fr).
    Certains parlementaires, influencés par les lobbies, ne savent pas ce qu'ils votent. Ils doivent pouvoir proposer des lois et pas seulement les enregistrer.
  • Le Conseil européen (représentants des Etats) doit tenir compte des décisions du Parlement (élus par la population européenne).
  • Assimiler ce qui fonctionne pour le mettre au niveau européen.
  • Remettre en question Maastricht, pour une Europe financière mais pas sociale, qui nous a été imposé.
  • Recréer une nouvelle Europe.
  • Exiger la transparence des discussions au niveau européen : les traités sont adoptés sans en informer les députés ni la population.

Economie - Finances

  • La finance ne doit plus diriger l’Europe : interdire les lobbies, les décisions des représentants des peuples doivent être souvenaines.
  • Fin de la règle des 3% qui sert de prétexte pour imposer une austérité désastreuse.
  • Accepter que nos pays tendent vers la décroisssance (ex. moins prendre l'avion, la voiture...). 
    Notre modèle énergivore est suivi par les pays “émergents”.
  • Aucun traité commercial ne doit être signé par l’Europe sans l’accord des Etats et du Parlement.
  • Exclure de l’UE les Etats incitant à l’évasion fiscale (paradis fiscaux actuels - dumping fiscal : la Suisse, le Luxembourg, les Pays-Bas, l’Irlande).
  • Mettre en place une taxe sur les transactions financières conséquentes. L’argent doit être dans l’économie réelle, pas dans la spéculation.
  • Etablir une charte concernant le développement par secteur d’activité :
    Tourné vers le respect de l’homme - Réduction des écarts de salaire dans les groupes transnationaux – Régulation du dumping social.
  • Interdire toute exportation qui ne réponde pas à une pénurie de matières premières ;
    par exemple en agriculture, ne pas importer à bas prix des denrées déjà produites sur le territoire.
  • Etablir un salaire minimum équivalent dans toute l’Europe vers le mieux-disant (dumping social, travailleurs détachés mal payés).
  • L'Europe doit contribuer à faire progresser les nations les plus pauvres.
  • Instaurer d'avantage de pouvoir à certaines institutions de régulation concernant les achats de terre,
    ou empêchant (études) les privatisations de structures comme les ports, aéroports et autoroutes.
  • Référendum pour remettre en question les privatisations des services publics par les Etats.
  • Remise en cause de la politique européenne qui prime sur celle de la France.
    Faire des audits dans les domaines de l' Economie ou des Finances par des économistes indépendants et de tous bords.

Politique étrangère et immigration

  • Mettre fin à l'ingérence dans certains pays (Afrique – ressources) pour garder notre niveau de vie.
  • Elle entretient des conflits aux 4 coins de la terre car on y exploite les richesses au détriment des populations locales.
    Puis on laisse ces pays aux mains de dictateurs (Françafrique).
    Nous devons accueillir dignement les populations qui les fuient.
  • Sortir de l'OTAN, organisation militaire du temps du pacte de Varsovie, sous la houlette des USA. Toujours la guerre froide ?

Outremer

  • Aligner le niveau de vie de l'Outremer sur celui de la métropole.

Site du Parlement européen
(élections le 26 mai au suffrage direct)

Site du Conseil européen

Voir les ateliers et débats sur ce thème :

Trégueux 8 février 2019

St-Brieuc 17 février 2019

Plérin 24 février 2019

Ploufragan 3 mars 2019

Hillion 8 mars 2019

 

Ajouter un commentaire

 
×