Transition Écologique, Solidaire, Agriculture, Alimentation, Transports - ateliers et débat Trégueux

Ateliers et débat 8 février

Table 4 A

Production énergétique

  • Eolien / Solaire
    Comment réduire la consommation avant de penser à produire plus ?
  • Diminuer la consommation énergétique.
  • Comment mieux consommer et économiser de l'énergie ? Ex : Panneaux publicitaires à LED (coûteux pourquoi ?)
  • Fabricants à sensibiliser : appareils moins énergivores, ne restant pas en veille...
  • Aider au comportement des citoyens, préconisations
  • Véhicules électriques ok, mais comment produire ? A-t-on évalué les besoins si la majorité du parc automobile devenait électrique ?
  • Hostilité de la population au nucléaire
  • Immobilisme sans doute parce que la transition vers de nouvelles énergies ferait perdre la taxe sur les produits pétroliers.

Agriculture

  • Pour lutter contre la désertification des campagnes, il faut créer des emplois : produire en local et de qualité
  • Remplacer les subventions aux gros céréaliers par des aides pour favoriser l'installation d'agriculteurs :
  • Les départs en retraite permettent la reprise de fermes par de jeunes agriculteurs
  • Revenu des exploitants : assurer un prix plancher pour permettre à l'agriculteur de vivre de son travail
  • Création d'une commission indépendante pour définir ce prix plancher assurant un revenu décent aux agriculteurs.
  • Remise en cause de l’obligation d’acheter les semences aux grands groupes (Monsanto)
    Faciliter l’installation de jeunes, mieux les aider. Quand une ferme se libère (départ en retraite) elle est souvent reprise
    par un gros agriculteur qui s'aggrandit alors que l'on pourrait installer 4 jeunes.

Transports

  • Meilleur maillage de TER / Bus
  • Difficultés à faire un trajet complet sans qu'il manque un maillon, par exemple le bus qui arrive après le départ du train
    La “réorganisation” mise en place ne fonctionnent pas !
    Harmoniser les réseaux pour de meilleures correspondances
  • Favoriser la production et la distribution locales permet d’éviter les transports longs.
  • Instaurer la gratuité des bus en ville : moins de voitures, moins de pollution.

Alimentation

  • Favoriser la production locale de qualité
    Produire et transformer au plus près du consommateur
  • Pour les consommateurs, inciter à l’achat local et aux produits de saison ( ≠ transports polluants)
    et dénoncer les produits transformés ou conditionnés via des transports dans plusieurs pays
    (cueillette, épluchage, décorticage, cuisine, conditionnement…)
  • Respecter les produits de saison, adopter une consommation éco-responsable
  • Accentuer les contrôles avant la mise sur le marché de produits potentiellement toxiques
  • Sanctionner les fabricants de produits contenant des produits toxiques
  • Dates limites de consommation, les harmoniser entre les différents pays, elles sont différentes selon les endroits (DOM TOM par ex) ;
    Elles doivent être plus justes - abus sur les dates courtes, générant du gaspillage.

Table 4 B

  • L’urgence est climatique
  • Le réchauffement climatique est dû à la consommation gaz, pétrole = subordination aux puissances étrangères
  • Favorables à un signal prix très fort, il faut assumer collectivement la transition écologique.
  • Avions : s’il y a des vols pas chers, c'est que le Kérosène n’est pas taxé, ce n'est pas normal. Commencer par taxer les vols intérieurs.
  • Idem pour les bâteaux
  • L'industrie doit prendre en compte le coût élevé des énergies fossiles
  • Taxer les produits importés des pays non vertueux en matière de CO2
  • La voiture électrique ne sera pas la solution, ni l’éolien, ni le voltaïque
  • Éviter l'écologie culpabilisante, remettre les rêves à leur place concernant les voitures électriques
  • Une voiture de moins de 600 kg consommerait 2 L pour100 km
  • Il faut aider les personnes les plus fragiles, en recherche du premier emploi, il faut une solidarité nationale importante.
  • Chaudières : la priorité est l’isolation des habitats, la favoriser avec des prêts à taux 0%
  • Favoriser la géothermie, les pompes à chaleur, la biomasse
  • L’État doit être exemplaire (éclairages, écrans publicitaires, animations...) et inciter à la sobriété
  • Gaspillage : Pour diminuer les déchets, faire payer le poids des déchets par personne
    en récompensant les personnes vertueuses (magasins vrac, tri des déchets...)
  • Pic de consommation EDF : entre 18h et 22h, éteindre certains appareils électriques
  • Pesticides dangereux  pour la santé et l'environnement : accélérer leur disparition
  • Économie, sobriété et prévention
  • La transition n’est pas l’heureuse opportunité mais une absolue nécessité
  • Faire bouger les traités internationaux
  • CEDH : sommes-nous liés ?

Synthèse des échanges sur ce thème

  • Nucléaire = 3% dans le monde
  • Voiture électrique : la batteries sont très polluantes, laisser la situation actuelle jusqu'à ce qu'on soit prêts
  • Les batteries n’ont pas assez d'autonomie. Il existe l’hydrogène et le colza.
  • Bus gratuits : pour pallier au coût, paiement par les entreprises
  • Energie véhicules : GPL consomme plus que l'essence, un kit existe pour diminuer de 40% la consommation
  • Production de semences : de plus en plus d'agriculteurs sèment directement, mais ces graines n'ont pas le même rendement
    et il faut nourrir tout le monde. Il faut donc développer la recherche.
  • Transport des marchandises : route favorisée au lieu du ferroviaire, pollution ++.
    La route devrait être un complément au ferroviaire. On a liquidé le ferroviaire (FRET) d'ou + de camions d'ou pollution.
    Transport routier = lobby important. (ex Ecomouv pour les portiques)
  • Il faut de la transparence sur les contrats liés aux énergies, et réguler.
    Monopoles de quelques gros groupes (électricité, pétrole…)
  • Il faut retrouver une agriculture paysanne adaptée à chaque territoire
  • Au lieu de construire des solutions globales, il faut imaginer plein de petits morceaux adaptés pour répondre à la diversité
  • Trop de gaspillage
  • Attention à ne pas confondre nourrir la planète et affamer la planète. Les gros de l'agroalimentaire (ex. Doux) sous-payent leurs salariés
    et vendent des poulets aux africains, alors que ceux-ci les produisaient auparavant eux-mêmes… Plus de moyens de subsistance.

Retour vers la synthèse des propositions

Ajouter une revendication et/ou vos éventuelles solutions :

Ajouter un commentaire

 
×