Santé, Handicap, Solidarité - ateliers et débat Trégueux

 

Ateliers et débat 8 février

Table 3 A

  • Réorganiser le système de santé pour tous
  • La santé doit être un service public et non un service marchand
  • Former plus de médecins et de personnel soignant en fonction de l’évolution de la population
  • Mieux répartir les médecins sur le territoire - Comment les obliger à venir là où ils manquent ?
  • Augmenter le ratio personnel soignant / patients en fonction des disciplines
  • Obligation de moyens dans tous les domaines sociaux
  • Ephad, à revoir : personnels et coût pour les familles
  • Suppression de la T2A (Tarification à l’activité)
  • Une vraie politique de santé préventive (et non que curative qui rapporte à certains mais coûte cher), avec les moyens nécessaires
  • Retour à une véritable médecine scolaire
  • La santé ne doit pas être organisée par les lobbys pharmaceutiques
  • Retraite suite à invalidité : le montant de la retraite ne doit pas être inférieur à la pension d'invalidité
  • Il doit y voir des pensions invalidité décentes, tout comme pour les salaires
  • Nationalisation des laboratoires pharmaceutiques

Table 3 B

Public / Privé

  • Hôpitaux publics et cliniques privées : pourquoi deux types d'établissements ? Le privé coûte plus cher et nécessite une bonne mutuelle (qui coûte aussi).
    On devrait taxer les cliniques privées et reverser aux hôpitaux publics, fait pour tous, riches ou pauvres

CPAM

  • Pour une Sécurité sociale universelle et la suppression des mutuelles
  • Gestion des comptes de la CPAM qui devrait pouvoir être comblés avec la fraude fiscale. Il faut aller chercher l'argent !
  • Augmenter les charges (cotisations) des millionnaires (une éducatrice en ESAT touche 700 € par mois !)

Invalidité, handicap

  • Les personnes qui passent en invalidité perdent beaucoup de salaire alors que ce n'est pas leur faute et qu'elles ont cotisé avant.
    Le handicap n'est pas reconnu dans ce cas. Reconnaitre l’invalidité ou le handicap ne doit pas altérer à ce point les revenus.
    Davantage de rattachement fiscal au foyer familial.
  • Ceux qui cumulent invalidité handicap et retraite devraient avoir un revenu décent. Salaire minimum pour tous.
  • Redistribution équitable des ressources sans oublier les handicapés.
  • 1500 € net de revenu minimumm pour les personnes en situation de handicap / invalidité et retraités.
  • Problème d'accessibilité pour aller en ville en fauteuil :
    • Adapter les rues et trottoirs aux fauteuils roulants
    • Aménager les bus
    • Aménager les lieux publics
  • Besoin de solidarité : ex. aider à pousser les fauteuils

Santé

  • Annulation de l’obligation des 11 vaccins supplémentaires, chacun doit décider pour ses enfant. Cet argent va aux lobbys.
  • Médecins généralistes : sont très bien. Les coût des consultations en clinique privée sont très élevés à cause des dépassement d'honoraires
  • Problème des déserts médicaux : Obligation de tout médecin après leur diplôme d’exercer dans les zones sous-dotées.
  • AVS augmenter le nombre et leur formation
  • Les aidants font cela en plus de leur travail, difficultés et cumul de fatigue...
  • Reconnaissance des aidants et augmentation des lits en hébergement temporaire pour les personnes très dépendantes
  • Manque de lit en EPHAD, ce sont souvent les enfants qui payent alors que les parents on travaillé toute leur vie

Synthèse des échanges sur ce thème

  • Problème des mutuelles privées
  • Les lobbys, très prégnants dans la santé, ont la main mise sur la formation des médecins, et sonnent souvent à leur porte :
    il faut revenir sur ces motivations financières et sur les besoins de la santé sanitaire.
  • Régulation de manière contraignante à l'installation des médecins, la population doit s'exprimer à ce sujet
  • Pas assez d'investissements dans la recherche médicale qui devrait être publique.
  • Supprimer le numerus clausus qui restreint le nombres exprès.
  • Ce que l'on appelle à tort les « charges sociales » sont en fait notre contribution solidaire, pour notre assurance santé, chômage et retraite.
    Plutôt que de les exonérer, il vaudrait mieux augmenter les tranches de l'IR et faire plus payer les hauts revenus.
  • Les prix des mutuelles sont très élevées : ne vaudrait-il pas mieux que toute la santé soit prise en charge part la sécurité sociale ?
  • Les mutuelles c'est du privé, donc elles ont un coût plus élevé. Elles ne le font pas pour rien.

Retour vers la synthèse des propositions

Ajouter une revendication et/ou vos éventuelles solutions :

Ajouter un commentaire