Justice, Police, Armée - ateliers et débat Ploufragan

Ateliers et débat 3 mars

Table 6

  • La police : ensemble d’organes et d’institutions dont la 1ère fonction est la protection de la population, la prévention des infractions et la préhension des contrevenants.
  • Il faut des services de renseignements généraux efficaces.
  • La police protège la “maison des riches” et il n’y a plus de distinction entre sa fonction initiale et la dérive de son rôle.
    La police ne doit pas réprimer : c’est le rôle de la Justice de trancher.
  • Une police au service de la population : bienveillante et non violente.
    Prévention plutôt que répression
  • Veiller à une justice indépendante, et la même pour tous, sans le conseil de la magistrature, mais avec les nominations “recadrées”
  • Abrogation des lois liberticides dans le respect de la déclaration des droits de l’homme et celle du citoyen.
  • Effacement de tous les fichiers (suivant le temps). Ex : ceux du CESE.
  • Augmentation des dotations pour que les services de Justice puissent privilégier les règlements à l’amiable des litiges.
  • Il serait rétrograde de créer des centres de rééducation sociale (bagne et galère).
    Des travaux généraux aménageables, hors coût plus élevé.
  • Prendre toutes les mesures pour la protection des lanceurs d’alerte.
  • Forte politique de protection des données sur le net pour nous les réapproprier.

Synthèse des échanges sur ce thème

  • Les RG travaillent pour Macron, pour personne d’autre…

Enfants placés

  • Témoignage : rencontre avec des députés à Paris…
    Si une maîtresse décide que l’enfant l’agace, il est placé.
    Pourquoi tant d’enfants placés : les juges ne respectent jamais la loi (faux en écriture) ou ne fait pas son travail.
    Viol sur Ploufragan. La Police a refusé la plainte.
    Il faut que les juges respectent la Loi. Le placement des enfants est un gros scandale national.
  • Une adulte ayant témoigné dans l’un de ces débats a les services sociaux sur le dos depuis.
  • Quand nous faisons une déclaration, il faut remplir un Cerfa. Une maîtresse d’école qui fait un signalement, pourquoi n’écrit-elle pas sur un Cerfa ?
  • Protection judiciaire de la jeunesse : envoyé des enfants à Marseille, des enfants sont en danger.
    Affaire très grave, pas seulement dans les Côtes d’Armor.
  • Après interpellation d’un lanceur d’alerte, le Tribunal de Bobigny à lancé une enquête qui dure depuis plusieurs années.
    La justice quel que soit son domaine ne fait pas son travail.
  • Il n’existe pas d’état d’enfants fugueurs ou non fugueurs. Nombre important d’enfants qui disparaissent.
  • Si des enfants sont battus dans leur famille, si on ne les retire pas, ils continuent à être battus !

Retour vers la synthèse des propositions

Ajouter une revendication et/ou vos éventuelles solutions :

Ajouter un commentaire

 
×