Démocratie, Institutions - ateliers et débat Hillion

Ateliers et débat 8 mars

Table 1 A

  • Remettre tout sur la table avec nouvelle constitution, notre démocratie ne va plus très bien, Pour que les institutions soient basées sur l'intérêt général,
    car aujourd’hui tout est basé sur l'intérêt privé, nos institutions reflètent ce malaise. Manipulation au niveau des scrutins.
    Les énarques sont à la manoeuvre et les découpages sont pour favoriser certains élus.
  • Il faut une représentation des élus à la proportionnelle.
  • Arrêt du cumul des mandats. Certains disent que c'est aussi bien d'avoir un pied local et un pied national, mais les élus sont devenus des professionnels de la politique. 
  • Il faut que les candidats à l'élection présidentielle présentent leur choix de gouvernement avant le 2ème tour des présidentielles.
  • Casier vierge pour les candidats aux élections locales et nationales (comme pour les policiers).
  • Reconnaissance du vote blanc.
  • RIC, s'inspirer de la Suisse.
  • Suppression de l’ENA : pantouflage tous ces énarques qui passent du public au privé, par exemple le président d'EDF qui après avoir préparé la privatisation d'EDF
    en est ensuite devenu le président.
  • Age limite des élus à 65 ans.

Synthèse des échanges sur ce thème

  • Casier vierge des candidats – Divergences
    – Contre : aujourd’hui, avec la nouvelle loi, les préfets remplacent les juges.
      Les gilets jaunes sont condamnés avec inscription au casier, donc les gilets jaunes seraient exclus de l'élection.
    – Oui mais certaines condamnations, telles les escroqueries financières dans le cadre de mandats publics, pourraient être considérées
      et peut envisager que les condamnations des gilets jaunes soient admistiées.
  • Cumul des mandats : M. Juppé arrive au conseil constitutionnel après avoir été ministre, maire... après avoir fait des malversations, il cumule les retraites.
    Toubon aussi, alors qu'il a 75 ans.
    – La limitation du cumul des mandats, ça existe déjà : exemple de Trémargat, mais il s’agit d’une volonté politique locale.
  • Sur l'éventuel passage à une 6ème république : est-ce nécessaire ?
    Car ce sont plutôt les politiques qui devraient avoir plus le sens du bien commun (c'est la qualité des Hommes qui compte !)
  • Pour la désynchronisation des mandats parlementaires et présidentiel : pas besoin de révision constitutionnelle !
  • Passer à la proportionnelle.
  • La loi anti-casseur – si on respecte la Constitution - ne devrait pas être votée car la police ne devrait pas avoir le pouvoir de justice.
    Pour un contrôle d'identité ils vous laissent dans le bus et pendant ce temps-là, vous n'existez plus administrativement.
    Normalement les policiers doit tout de suite vous emmener au poste mais ils ne le font pas, c'est illégal. (voir thème Justice)
  • Vème République mise en place par de Gaulle et constitution rédigée par Debré : mise en place d'un pouvoir personnel (non co-construite avec le peuple). On le voit aujourd'hui, Emmanuel Macron décide de tout, les députés En Marche approuvent ce qu'il veut.
    Il faudrait une constitution qui déciderait de nouvelles règles qui s'appliqueraient à tous et qui donne des pouvoirs au peuple.
    Une assemblée constituante où siègerait des représentants du peuple, des gens qui n'ont jamais été élus.
    Il faudrait que les élus répondent de leurs actes et de leurs engagements.
  • Il faudrait aussi que les gens se prennent en main : ils auraient pu lire le programme de Macron car ainsi il n'aurait pas été élu. Par exemple la CSG. Lire un programme c'est souvent utile.
    Réfléchir à un autre projet que basé sur l'argent et le travail. Réfléchir à une autre qualité de vie et sans penser à avoir toujours plus comme le font les riches.
    Situation inacceptable de faire toujours plus pour les riches (ex. retraites chapeaux...).
    Ce projet libéral on l'a essayé, cela ne marche pas. L'argent ne ruisselle pas, en tout cas pas en France ! Nous avons envie d'autre chose.
    Nous sommes inquiets pour les enfants. Quand on a 50 ans ça devient difficile. On commence à travailler à 28 ans et aujourd'hui on part à 62 ans.
    Nous vivons moins bien que nos parents et la génération future vivra encore moins bien. Pas de travail pour tout le monde. Ce système devient obsolète.
  • Certes, il faut lire les programmes des candidats mais les gens sont formatés par les médias. Il y a contrôle des citoyens. Le mouvement des gilets jaunes est salutaire.
  • Témoignage : ma mère, ancienne agricultrice de 83 ans, est atteinte d’Alzheimer. Elle avait une petite retraite qui vient d'augmenter de 3 euros,
    mais elle a ainsi dépassé de 1 euro le plafond, ce qui a donc entraîné la baisse des aides sociales. Résultat : + 3€ - 100 € = - 97 € (voir thème Finances, Emploi)
  • La Prime pour l'emploi vient diminer les APL et ne sera pas prise en compte dans la retraite. (voir thème Finances, Emploi)
  • Macron ne suit pas son programme sur tous les sujets. Il ne soutient pas l'emploi.
  • Il faut faire pression sur les élus, dire notre mécontentement !

Retour vers la syntèse des propositions

Ajouter une revendication et/ou vos éventuelles solutions :

Ajouter un commentaire

 
×